Naturopathie : en savoir plus

Fondements de la naturopathie

 Cette méthode est fondée sur la théorie des humeurs , une ancienne théorie de la,médecine en Grece antique. D'après la doctrine Hippocratique au Ve siècle avant J.C, la maladie est avant tout due à un encrassement des humeurs de l'organisme (sang, lymphe, bile, liquide céphalo-rachidien). Les symptômes pathologiques (toux, fièvre, éruptions, etc ...) sont des crises de purification humorale et d'élimination toxique. La naturopathie consiste à aider cette purification sous forme de cures .

La naturopathie mise beaucoup sur l'auto-guérison, mais avec cette nuance que la force vitale de la personne doit être suffisante. Dans le cas contraire, c'est à la médecine (classique) de prendre en charge la personne. Le pôle d'action principal du naturopathe est le drainage, tant "psycho-émotionnel" que physiologique et humoral (les humeurs sont les liquides physiologiques circulant dans le corps: sérum, sang et lymphe). Mais le véritable champ d'action de la naturopathie est la prévention, par l'adoption d'un ensemble de techniques naturelles permettant de suivre une meilleure hygiène de vie, pour la personne qui s'y exerce, et de se maintenir à un tel niveau de santé que les dites "maladies" n'ont pas ou peu de prise sur sa personne. Ainsi, le naturopathe n'intervient-il pas dans les troubles ou maladies graves.

Elle peut trouver ses limites dans certaines affections aigües qui se sont installées sur un terrain mal préparé. Dans ce cas précis, l’action naturopathique consistera à inverser ou modifier la nature du terrain. Le naturopathe effectuera un bilan vital, unique et personnel, respectant les caractéristiques physiques, physiologiques et psychologiques du patient qui sera pris en charge dans sa globalité, grâce au dialogue instauré par le thérapeute et à son conseil. Il complètera éventuellement le décryptage des déséquilibres en ayant recours à l'iridologie et à la morphopsychologie. La naturopathie est une démarche active qui implique directement le sujet et le considère comme l’acteur de sa santé. Elle ne se substitue pas à la médecine traditionnelle;

 

Les principes qui président de nos jours à la pratique naturopathique,doivent beaucoup au «corpus Hippocratique» dont voici les grandes lignes:

_primum non nocere d'abord ne pas nuire

_vis médicatrix naturae la nature recèle son propre pouvoir de guérison

_tolle causam découvrir et traiter la cause

_docere enseigner

_dein de purgare désintoxiquer et purifier.

La naturopathie qui signifie le chemin vers la santé par la nature est une pratique complète et cohérente qui mise avant tout sur la stimulation des mécanismes naturels d'auto guérison du corps

La naturopathie repose sur les 10 agents naturels de santé fondés sur le principe de l'énergie vitale de l'organisme. Elle s'appuie sur une vision dite holistique, et affirme donc appréhender chaque individu en englobant les différents plans de l’être humain ( physique, émotionnel, psychique, énergétique) et en le plaçant au sein d’une écologie socio-culturelle et environnementale.

 

La naturopathie nous aide donc à retrouver, maintenir et optimiser la santé par des moyens naturels : les dix techniques

 

_l'alimentation

 

_la psychologie ou l'hygiène neuropsychique

 

_les exercices physiques ou l'hygiène musculaire et émonctorielle

 

_l'hydrologie

_les techniques manuelles

_les techniques réflexes ou la réflexologie

_les techniques respiratoires

 

_les plantes ou la phytologie

 

_les techniques énergétiques

 

_les techniques vibratoires

 

Qu'est ce que la naturopathie rénovée ?

Il existe une différence fondamentale entre l'époque d'Hippocrate et la notre :c'est la notion de stress que nos ancêtres connaissaient et qui, il faut bien le dire, n'était pas la même que la notre ,et de ce fait nous nous sommes adaptés , avons inclus dans nos connaissances un aspect plus psychologique et spirituel de la naturopathie ,d'où le nom de naturopathie rénovée.

 

Les sources originelles de la naturopathie:

La naturopathie puise son origine dans les grandes traditions ancestrales,et en particulier dans l'enseignement d'Hippocrate(459_377 av J C).Hippocrate fut un médecin réputé et un célèbre professeur de médecine.Mais

plus naturopathe que médecin quand on connait ses moyens d'investigation et de soins qui ne pouvaient s'appuyer que sur l'observation déductive et sur des thérapies issues du milieu naturel. Par sa nature et ses fondements,la naturopathie se rattache donc à la tradition médicale de la Grèce antique.

De l’antiquité au 17ème siècle , la Naturopathie était en fait la médecine commune à tous.

A partir du 17 ème siècle

Avec l’apparition du rationalisme, la pensée matérialiste prédominera dans la société occidentale. Les découvertes scientifiques en physique-chimie de Descartes, Newton et plus tard Lavoisier vont profondément et durablement bouleverser les principes de la médecine. Du raisonnement cartésien le monde occidental tirera bientôt ses fondamentaux en recherchant à tout démontrer par l’analyse scientifique, et, alors que Diderot (1713-1784) lui-même mettait déjà en garde les scientifiques - «On risque autant à croire trop qu'à croire trop peu», ceux-ci se mirent à penser que tout ce qui est démontrable existe, tout ce qui n’est pas scientifiquement démontré est supposé ne pas exister. Cette approche cartésienne de l’humain va engendrer une scission entre le matériel (le corps) et l’esprit (le psychisme).

Au 19ème siècle,

pourtant, en Allemagne, Sebastian Kneipp rejettera la médecine conventionnelle et se soignera lui-même de la tuberculose puis s’intéressera activement à l’action thérapeutique de l’eau et à l’activité médicamenteuse de certaines plantes. "Tout ce dont nous avons besoin pour rester sains, la nature nous l’a donné en abondance. (Sebastian Kneipp)

En France, Avec les travaux de Claude Bernard (1803-1878) on a commencé à comprendre la digestion.

Au début du 20ème siècle,

aux Etats Unis le Docteur John H. Tilden (1851-1940) dès les années 20, proposait une nouvelle médecine, sans l’usage de médicaments, à ses patients qui consistait à nettoyer le corps des poisons toxiques (la Toxémie) pour permettre à la nature de guérir.

En France, à la même époque, le Docteur Paul Joseph Edmond Carton (1875 - 1947) Médecin Français posera les bases du renouveau de la médecine naturelle. Cet ancien interne des Hôpitaux de Paris, se fit l'initiateur d'une médecine naturelle fondée sur les principes du «père de la médecine», le médecin-philosophe de la Grèce antique Hippocrate.

Sa méthode

La méthode hippocratique cartonienne se différencie de la médecine conventionnelle (dite allopathique) dans la mesure où elle définit différemment les causes des maladies. Selon Paul Carton, les causes réelles de toutes les maladies proviennent d'un système immunitaire rendu déficient par une mauvaise hygiène (alimentation, cadre de vie, activités physiques, mentales, sociales, professionnelles...). Dans cette perspective, les invasions microbiennes (notamment tuberculeuses) ne sont alors qu'une conséquence opportuniste d'un affaiblissement anormal de l'organisme. Il résumait cette approche en une formule qu'il utilisa souvent: «Le microbe n'est rien, le terrain est tout». À cet égard, Paul Carton reprochait à la médecine de son époque, marquée par les récentes découvertes de Pasteur, de songer à traiter uniquement les symptômes des maladies plutôt que leurs origines.

Paul Carton estimait aussi que la plupart des médicaments et des vaccinations prescrits en médecine classique n'a qu'une action accessoire, bien souvent davantage néfaste que bénéfique pour l'organisme; notamment en raison de tous les effets secondaires qu'ils engendrent; lesquels ne feraient qu'entraver des défenses immunitaires déjà éprouvées par la maladie elle-même, ce qui pourrait retarder la guérison, ou la rendre seulement apparente et temporaire.

De la même façon, il reprochait à la médecine de son époque d'être mutilante, c'est-à-dire de trop souvent prescrire l'ablation d'un organe plutôt que de chercher à en résoudre les dysfonctionnements. C'est pourquoi il recommandait d'éviter les interventions chirurgicales pour les réserver, en ultime recours, à des cas d'urgence, uniquement si le mode de vie nocif a occasionné des dommages irréversibles ou trop importants pour envisager une rémission autonome.

Il encourageait chaque patient à s'efforcer de devenir son propre médecin en observant lui-même les effets de tout changement apporté dans son mode de vie.

Au-delà d'une simple méthode de soins naturels, la méthode de Paul Carton revendique une approche globale de la personne, incluant ses dimensions psychiques. Afin de pouvoir traiter efficacement, Paul Carton insistait sur la nécessité d'individualiser les soins, de les adapter, et de faire participer activement le patient à son traitement, d'autant plus que les prescriptions remettent souvent en cause la plupart des aspects du mode de vie.

En 1935 Pierre Valentin Marchesseau (1911 – 1994) biologiste ,fondateur de la Naturopathie contemporaine en France.

Réalisant la synthèse des différentes disciplines de médecines naturelles, il réussit à poser les conditions du maintien de la santé et de l’équilibre fonctionnel et créé la naturopathie orthodoxe (comprendre «originelle») en France.

Dès lors la Naturopathie Française se développera avec Roger Feuillé, Louis Clair, Jacques Leguern, André Passebecq Robert Masson Raymond Lautié, André Roux et plus tard Daniel Kieffer et d'autres…

La naturopathie se réfère encore de nos jours à la philosophie Hippocratique ,cette approche de la santé permet à la médecine Hippocratique de rester vivante au travers d'une pratique qui n'ignore pas les avancées de la science, tout en respectant les lois de la vie, observées par les anciens depuis des millénaires.

Revenons maintenant au «corpus hippocratique»:,

: primum non nocere D'abord ne pas nuire: , les symptômes d'une maladie (la fièvre par exemple)peuvent être des manifestations d'un processus de guérison, par conséquent leur suppression pure et simple peut causer plus de tort que de bien .Les interventions thérapeutiques doivent donc favoriser le processus naturel de guérison et non pas le contrer.

Par exemple: les enfants traités contre la fièvre mettent plus de temps à guérir.

Vis medicatix naturae - La nature recèle son propre pouvoir de guérison. Le corps possède la capacité inhérente de préserver la santé et de la rétablir lorsqu'il l'a perdue. Au cœur de l'organisme vivant se trouvent les forces de vie permettant d'y parvenir. Le rôle du médecin ou du thérapeute consiste à faciliter l'accès à ces forces en découvrant et en éliminant les obstacles qui s'y opposent.

Tolle causam - Découvrir et traiter la cause. Le thérapeute doit rechercher les causes de la maladie plutôt que de tenter d'en supprimer les symptômes. La maladie est vue comme l'aboutissement ultime d'un dérèglement particulier. Le rétablissement de l'équilibre naturel ne peut se faire qu'en travaillant sur les causes à l’origine de ce dérèglement.

Docere - Enseigner. Le thérapeute doit guider son consultant sur la voie de la guérison et l'aider à préserver sa santé de façon naturelle. Il doit donc lui enseigner à prendre soin de lui-même et à prendre en charge son propre processus de guérison, selon les principes suivants :

_L'approche holistique. Le thérapeute explique au consultant que sa maladie est le fruit d'un ensemble complexe d'interactions entre les plans, physique, mental, émotionnel et spirituel, et qu’il devrait intervenir sur chacun d’eux.

_L'alimentation. Il lui enseigne comment se nourrir de façon à obtenir tous les nutriments nécessaires à sa santé, afin d'éviter de recourir à des médicaments de synthèse ou à des interventions chirurgicales.

_La prévention. Il lui enseigne enfin comment agir sur son environnement et son mode de vie afin de maximiser ses forces et son bien-être et, au bout du compte, de réduire les

risques de maladies

Déroulement d'une cure de naturopathie

la première visite

elle débute avec une étude iridologique et ou morphopsychologique afin d'établir un bilan de santé .A ce stade un bilan Kirlian peut aussi être pratiqué.

l'iridologie

Hippocrate fut le premier à comprendre que les yeux reflétaient l’état de santé de la personne et permettaient d’établir un bilan de santé.

L'examen de l'iris permet d'établir une vision de votre potentiel vital, de votre hérédité, de votre tempérament, de l'état de vos organes et de vos carences éventuelles. Pour y parvenir, l'iridologie prend en compte les structures de la trame irienne, les signes , les pigmentations et toutes les modifications de cette trame.

L'examen iridologique évalue donc votre capital santé et s'efforce de découvrir les causes profondes des troubles. L'iridologie est surtout un moyen de prévention efficace. Elle ne se substitue pas à un examen médical.

Avant d'entreprendre une démarche en Naturopathie , il est important de cerner parfaitement votre terrain et ses faiblesses éventuelles. L'iridologie permet d'avoir cet aperçu et , à partir des résultats de ce bilan, de mettre en place un programme d'hygiène vitale adaptée à vos besoins. Un bilan iridologique doit faire partie intégrante de la consultation naturopathique afin d' être sûr de répondre le mieux possible à votre démarche de santé.

Deuxième visite:

Âpres avoir détaillé ensemble le bilan iridologique, et cerné les véritables causes de vos souffrances, qui tiennent compte des facteurs de déstabilisation psychophysiologique( l' hérédité ,le stress , le milieu social et le climat dans lequel vous évoluez ),nous mettrons en place un protocole individuel et débuterons la cure qui se divisent en trois phases

La cure

la phase préparatoire qui comporte:_ une préparation psychologique par les élixirs de Bach ou autres ,

 

_de petites réductions alimentaires avec des conseils élémentaires d'hygiène vitale,

_l'utilisation réduite et judicieuse des 10 techniques naturelles dont je ferais le détail plus loin

la phase de désincrustation tissulaire qui comporte:

_un soutien psychologique par les élixirs de Bach ou autres

_une diététique plus poussée, avec des conseils de restriction et de drainage par les 10 techniques

la phase d'harmonisation qui se divisera en deux partie

_ la revitalisation : compléments anti -carences ,

utilisation des 10 techniques dans leurs aspects revitalisants.

_la stabilisation : régimes et hygiène de vie choisis et personnalisés,

utilisation des 10 techniques dans leurs aspects :

a) de soutien pour les problèmes irréversibles

b) préventifs pour le maintien de la santé.

Conclusion

Le naturopathe reconnaît les avancées médicales et chirurgicales et ne peut pas faire concurrence aux médecins car il ne s'inscrit pas dans la même prise en charge.

Aucun naturopathe ne pourra regretter ici , l'emploi d'un antibiotique , là , d'un anti inflammatoire pour une douleur insomniante quand le médecin les a utilisés au moment ou la force vitale est épuisée.

Ce que peut regretter le naturopathe est plutôt la généralisation et la systématisation de l'emploi de ces substances . Par son enseignement il permet dans nombre de cas d'éviter leurs utilisations.

a naturopathie et l'allopathie sont complémentaires , et en cas de limites le naturopathe saura envoyer son consultant au médecin .

La naturopathie permet aux consultants de prendre en charge leur santé et par là même de devenir autonome .

Le naturopathe ne guérit pas ,il relance les mécanismes de défense ,réactive la force vitale ,à l'origine du principe d'auto-guérison.

La naturopathie vise à permettre la mise en place de réflexes s'opposant aux sources de stress , si elle nous enseigne à respecter notre corps , elle nous montre aussi comment vivre en parfaite adéquation avec notre environnement et notre temps .Afin que naturopathie ne rime plus avec magie ,une prise de conscience générale est nécessaire et la naturopathie ,art de vivre devrait être enseignée dès l'école maternelle .